Le projet Programme Spécialisé de Lecture Mathématique (PSLM)

Depuis une quinzaine d'années, grâce aux logiciels de synthèse vocale tels que Jaws ou NVDA, les déficients visuels lisent par sortie audio ce que nous, voyants, lisons à l'écran de l'ordinateur.

Cependant, ces aides techniques peuvent seulement transcrire les textes en mode alphabétique : lettres, chiffres, caractères spéciaux comme la ponctuation.

Les images, les graphiques et histogrammes, les tableaux complexes et les symboles mathématiques, ne peuvent pas être lus.

Cette limitation est très contraignante et rend les études supérieures scientifiques pratiquement inaccessibles aux déficients visuels.

L'un des administrateurs de Baisser Les Barrières a donc lancé une recherche, visant à rendre les livres mathématiques accessibles aux élèves et étudiants aveugles ou malvoyants.

Notre projet PSLM consiste à développer une solution à base logicielle, capable d'identifier et de reproduire les symboles mathématiques en synthèse vocale.

Son objectif est de permettre aux étudiants mal ou non-voyants de faire des études de nature scientifique, en leur donnant l'autonomie nécessaire pour ne plus être tributaires de l'aide de lecteurs, tierces personnes.

Par ailleurs, les ateliers de travail avec des étudiants et enseignants, déficient visuels et voyants, on permis les constats suivants :

  • Les pratiques des déficients visuels sont très diversifiées selon le niveau de déficience, l’expérience et la formation des intervenants (utilisation du Braille mathématique, utilisation du langage LaTex, utilisation des aides informatiques d’affichages, etc.  …)
  • La vocalisation suscite un fort intérêt, éventuellement en compléments des autres techniques d’accès
  • Les logiciels traitants des symboles mathématiques, ayant un bon niveau de maturité sont peu nombreux.

Enfin, les études scientifiques nécessitent une interaction étroite entre le Maître et l’Élève où ces mêmes fonctions seraient utilisées dans le cas de la déficience visuelle

 

Contexte technique

La transcription de documents met en œuvre deux grands ensembles fonctionnels :

  • La reconnaissance optique de caractères permet de convertir l’image d’un texte (format PDF par exemple) en document utilisables par les traitements de textes tels que LibreOffice-Word ou MSoffice-Word.
  • La vocalisation est réalisée par des logiciels tels que Jaws, NVDA ou VoiceOver qui permettent, outre la lecture d’écrans, la lecture de documents textuels par synthèse vocale.

Le projet PSLM vise, dans un premier temps à créer une architecture informatique qui puisse accueillir les différentes fonctions logicielle puis à réaliser ou intégrer les modules logiciels qui réaliseront les fonctions élémentaires.