Le projet Programme Spécialisé de Lecture Mathématique (P.S.L.M)

Depuis une quinzaine d'années, grâce aux logiciels de synthèse vocale tels Jaws ou NVDA, les déficients visuels lisent par sortie audio ce que nous, voyants, lisons à l'écran de l'ordinateur.

Cependant, ces aides techniques peuvent seulement transcrire les textes en mode alphabétique : lettres, chiffres, caractères spéciaux comme la ponctuation.

Les images, les graphiques et histogrammes, les tableaux complexes et les symboles mathématiques, ne peuvent pas être lus.

Cette limitation est très contraignante et rend les études supérieures scientifiques pratiquement inaccessibles aux déficients visuels.

L'un des administrateurs de Baisser Les Barrières a donc lancé une recherche, visant à rendre les livres mathématiques accessibles aux élèves et étudiants aveugles ou mal-voyants.

Notre projet P.S.L.M consiste à développer une solution à base logicielle, capable d'identifier et de reproduire les symboles mathématiques en synthèse vocale.

Son objectif est de permettre aux étudiants mal ou non-voyants de faire des études de nature scientifique, en leur donnant l'autonomie nécessaire pour ne plus être tributaires de l'aide de lecteurs, tierces personnes.

 

Contexte technique

Les ouvrages scientifiques sont pour l'essentiel disponibles chez les éditeurs en format LaTeX (Lamport TeX).

La norme LaTeX consiste à coder d’une manière univoque toutes les instructions, afin d’obtenir un fichier image au format PDF (Portable Document File), correspondant aux instructions destinées aux programmes de création de fichiers « image », en vue de l'impression.

De surcroît, les sources en LaTeX comportant les instructions de l’impression ne sont pas directement utilisables par les programmes de synthèse vocales tel que Jaws.

Le programme P.S.L.M. porte donc sur deux types d'action : ôter les instructions d'impression et traduire les instructions mathématiques.

L'accessibilité aux sources des ouvrages dans le format LaTeX par la mise à disposition des éditeurs constituait donc l'hypothèse de départ de nos travaux.

Nous avons eu le plaisir de recevoir à ce titre l'ouvrage « Calcul intégral » de Bernard Candelpergher dont l'éditeur Cassini nous a gracieusement fourni la source en LaTeX et le fichier PDF correspondant.